PROJECTION / RENCONTRE : Avant- première du film La rafle du Vieux-Port d’Emmanuel Amara

Mardi 7 février 2023 à 18h

Documentaire, 52 mn, France. Production France Television

En présence du réalisateur et d’intervenants du film, Robert Mencherini, professeur émérite d’histoire contemporaine, Aix Marseille Université, Antoine Mignemi, témoin des événements et membre du collectif Saint-Jean.

La rafle de Marseille s’est déroulée dans les quartiers du Vieux-Port les 22, 23 et 24 janvier 1943. Accompagnés de la police nationale française, dirigée par René Bousquet, avec le feu vert de Philippe Pétain, les allemands organisent alors le contrôle d’environ 40 000 personnes puis, une rafle de près de 20 000 personnes. 2 000 d’entre elles sont déportées, dont 782 juifs. 12 000 autres sont placées dans un camp près de Fréjus, dans des conditions terribles. Une semaine plus tard, 14 hectares d’un quartier populaire que les nazis appellent « la verrue de l’Europe », sont rasés. Le général SS Carl Oberg, responsable de la police allemande en France, fait le voyage depuis Paris, et transmet à Bousquet les consignes venant de Heinrich Himmler. Aujourd’hui, plus de 75 ans après les faits, le parquet de Paris ouvre une enquête pour « crime contre l’humanité » sur la rafle du Vieux-Port de 1943. Parmi les 20 000 évacués du quartier Saint-Jean, quatre victimes encore vivantes et plusieurs descendants de victimes ont déposé la plainte qui a initié cette procédure. Ce film recueille leurs témoignages.

Entrée libre à l’auditorium dans la limite des places disponibles.

Crédit visuel : évacuation des anciens quartiers du Vieux-Port. Coll. Musée d’Histoire de Marseille

Mardi 7 février 2023 à 18h

Documentaire, 52 mn, France. Production France Television

En présence du réalisateur et d’intervenants du film, Robert Mencherini, professeur émérite d’histoire contemporaine, Aix Marseille Université, Antoine Mignemi, témoin des événements et membre du collectif Saint-Jean.

La rafle de Marseille s’est déroulée dans les quartiers du Vieux-Port les 22, 23 et 24 janvier 1943. Accompagnés de la police nationale française, dirigée par René Bousquet, avec le feu vert de Philippe Pétain, les allemands organisent alors le contrôle d’environ 40 000 personnes puis, une rafle de près de 20 000 personnes. 2 000 d’entre elles sont déportées, dont 782 juifs. 12 000 autres sont placées dans un camp près de Fréjus, dans des conditions terribles. Une semaine plus tard, 14 hectares d’un quartier populaire que les nazis appellent « la verrue de l’Europe », sont rasés. Le général SS Carl Oberg, responsable de la police allemande en France, fait le voyage depuis Paris, et transmet à Bousquet les consignes venant de Heinrich Himmler. Aujourd’hui, plus de 75 ans après les faits, le parquet de Paris ouvre une enquête pour « crime contre l’humanité » sur la rafle du Vieux-Port de 1943. Parmi les 20 000 évacués du quartier Saint-Jean, quatre victimes encore vivantes et plusieurs descendants de victimes ont déposé la plainte qui a initié cette procédure. Ce film recueille leurs témoignages.

Entrée libre à l’auditorium dans la limite des places disponibles.

Crédit visuel : évacuation des anciens quartiers du Vieux-Port. Coll. Musée d’Histoire de Marseille