You are here

Programmation culturelle expositions "On n’a rien inventé !" et "À table avec les Marseillais 7000 ans de bonnes manières"

Programmation culturelle
Expositions On n’a rien inventé ! Produits, commerce et gastronomie dans l’Antiquité romaine
et « À table avec les Marseillais
7000 ans de bonnes manières »
15 juin – 24 novembre 2019
 

Autour des expositions

De juin à novembre 2019, de nombreux rendez-vous gourmands sont au programme : des balades urbaines, projections, conférences, visites commentées, visites coup de cœur, ateliers-dégustation viennent compléter les thématiques abordées dans l’exposition.

  • VISITES COMMENTÉES

Juin

Samedi 15 juin de 10h30 à 12h

Vendredis 21 et 28 juin de 12h à 13h

Dimanches 16 et 23 juin de 10h30 à 12h

Juillet / Août

Mercredis 3 et 24 juillet, 28 août de 14h30 à 16h

Septembre

Dimanches 1er et 22 de 10h30 à 12h

Vendredis 6, 13, 20, 27 de 12h30 à 13h30

Octobre

Vendredis 4, 11, 18, 25 de 12h30 à 13h30

Dimanches 6 et 20 de 10h30 à 12h

Novembre

Vendredis 1er, 8, 15, 22 de 12h30 à 13h30

Dimanches 3 et 17 de 10h30 à 12h

Tarifs : 9€/5€ + 3 euros / De 12 à 18 ans : 1,50 € / Moins de 12 ans : gratuit. Visites du 15 et 16 juin gratuites dans le cadre des Journées nationales de l’archéologie

Sur réservation au 04 91 55 36 00 / musee-histoire@marseille.fr

 

  • Visites thématiques : exposition « À table avec les Marseillais »

Mardis 2 et 23 juillet, 20 et 27 août de 14h30 à 16h

Tarifs : 3 euros / De 12 à 18 ans : 1,50 € / Moins de 12 ans : gratuit.

Sur réservation au 04 91 55 36 00 / musee-histoire@marseille.fr

 

Visites ateliers

► Venez créer et personnaliser votre tampon en argile

Mercredis 3 juillet et 7 août de 10h à 12h

► Venez réaliser votre moule à gâteaux en argile

Mercredi 10 juillet et 21 août de 10h à 12h

Enfants à partir de 8 ans accompagnés d’un adult

Tarif : Enfant : 4€ / adulte : activité gratuite + droit d’entrée au musée ( 9 €  / 5 € )

Sur réservation au 04 91 55 36 00 / musee-histoire@marseille.fr

 

Ateliers  dégustation : à la découverte de la gastronomie romaine

Dimanches 7 juillet et 18 août de 10h30 à 12h

Mercredis 10 juillet et 21 août de 14h30 à 16h

Mercredi 30 octobre de 10h30 à 12h

Ateliers animés par Mireille Chérubini de Taberna Romana.

Visites de l’exposition proposées par un médiateur, suivies de la réalisation en atelier de deux recettes inspirées par la gastronomie romaine, à emporter ou à déguster sur place. Ouvert aux enfants à partir de 6 ans accompagnés d’un adulte.

Tarifs : 9€/5€ / de 6 à 18 ans : 4 €

Sur réservation au 04 91 55 36 00 / musee-histoire@marseille.fr

 

Balades urbaines

► Le vin, nectar des marseillais

Samedi 15 juin de 16h à 18h30

Jeudi 18 juillet de 10h à 12h30

Mercredi 28 août de 10h à 12h30

Samedi 28 septembre 10h à 12h30

Samedis 19 octobre et 16 novembre de 15h30 à 18h

Par Nathalie Cazals, anthropologue

Une balade urbaine sur les traces du vin dans la cité phocéenne. L’une des denrées les plus convoitées et les plus commercées de l’Antiquité, le vin a fait la grandeur du port et l’extension de Massalia. Un aperçu de ces premières vignes, amphores, dolia et fouilles sous-marines…

À consommer sans modération.

Gratuit. Sur réservation au 04 91 55 36 00 / musee-histoire@marseille.fr

► Balade gustative dans le quartier du Panier : On n’a rien inventé depuis l’Antiquité !

Samedis 6 juillet, 10 août, 7 septembre, 5 octobre, 9 novembre de 11h à 14h

Par Bénédicte Sire, Image Son et Compagnie-Balades Urbaines

Balade-repas dans le quartier historique du Panier à la recherche des goûts et denrées consommés sous l’Antiquité. Comme dans l’exposition, ce repas nomade met en évidence les liens entre les pratiques culinaires d’aujourd’hui, qu’elles soient locales ou des terroirs de la Méditerranée, et celles plus anciennes liées à la gastronomie antique.

Lectures, musiques, récits de vie et autres surprises seront aussi au rendez-vous de cette balade.

 

Tarif : visite offerte par le musée - participation aux frais du repas : 18€

Réservations indispensables (jauge limitée) : www.baladesurbaines.eu

Contacts :

- Musée histoire de Marseille : musee-histoire@marseille.fr- 04 91 55 36 00

-Image Son et Compagnie : imagesonetcompagnie@gmail.com - 06 98 21 08 29

 

  • Visites coup de coeur

Les mardis de 12h30 à 13h30

► Mardi 18 juin

« On n’a rien inventé ! Produits, commerce et gastronomie dans l’Antiquité romaine »

par David Djaoui, archéologue au Musée départemental Arles Antique et chercheur associé au Centre Camille-Jullian/CNRS, commissaire de l’exposition « On n’a rien inventé ! Produits, commerce et gastronomie dans l’Antiquité romaine »

 

► Mardi 15 octobre

Le vin antique

par David Djaoui, archéologue au Musée départemental Arles Antique et chercheur associé au Centre Camille-Jullian/CNRS, commissaire de l’exposition « On n’a rien inventé ! Produits, commerce et gastronomie dans l’Antiquité romaine »

► Visites coup de cœur autour de l’exposition « A table avec les Marseillais... »

par Ingrid Senepart, Manuel Moliner et Lucien François Gantès, archéologues municipaux, musée d’Histoire de Marseille et Véronique Abel, Céramologue, Inrap.

En lien avec l’exposition-dossier À table avec les Marseillais... qui décline 7 000 ans d’arts de

la table des Marseillais, sont proposées des visites « coups de cœur » conduites par les commissaires et les archéologues associés au projet. Celles-ci permettront d’entrer dans le détail de chaque période : « L’énigme des patelles et des bigorneaux » pour la Préhistoire, « La vaisselle de banquet » pour la période grecque, « Des pots et des plats pourquoi faire ! » pour la période romaine, « À quoi sert un pot de moutarde quand il n’en contient plus ! » pour la période moderne et contemporaine.

 

- Mardi 10 septembre : « L’énigme des patelles et des bigorneaux » par Ingrid Senepart

Depuis que des hommes préhistoriques se sont installés aux abords de la grotte Cosquer, les produits maritimes, poissons, mammifères marins et coquillages, font partie des mets quotidiens consommés par les populations du bassin de Marseille. Les mollusques marins, en particulier, constituent une spécialité. Durant le Néolithique, sur la colline Saint-Charles, c’est même une spécificité. Mais pourquoi sont-ils les seuls à être consommés alors que dans le reste du bassin on cultive des céréales et on élève des troupeaux ! Ce coup de cœur sera l’occasion de revenir sur les dernières hypothèses en date pour expliquer ce phénomène sur les sites de Bernard du Bois et de Nédelec.

 

- Mardi 24 septembre : « À quoi sert un pot de moutarde quand il n’en contient plus ? » par Véronique Abel

 

- Mardi 5 novembre : « La vaisselle de banquet » par Lucien François Gantès

La manière de table des Massaliètes du VIe au Ier siècle av. J.-C., se caractérise par la pratique du banquet couché ou "symposion" en grec. Spécifique à l'ensemble du Monde  grec, cette pratique a été empruntée plus tard par les Gaulois du Midi de la Gaule. Le cadre est l' "andron" ou salle de banquet qui comporte des lits ou "klinés". La pratique sociale de boire ensemble du vin coupé d'eau s'effectue à l'aide d'un service à vin (coupes, cruches, amphores de table et cratère pour le mélange). Les vins consommés à Marseille depuis l'introduction de la culture de la vigne sont d'origine étrusque au VIe siècle, massaliètes aux Ve-IIIe siècles et italiques aux IIIe-Ier siècles av. J.-C.

 

- Mardi 19 novembre : « Des pots et des plats pourquoi faire ? » par Manuel Moliner

De la céramique sigillée de table à la vaisselle commune de cuisine et de table locale ou importée, de la forme Dragendorff 29  à la forme Marabini 68, les termes savants ne manquent pas pour décrire les poteries retrouvées en fouille. C'est leur utilisation fonctionnelle qui nous intéresseront pour cette visite où les vases à stocker ou cuire, à présenter, manger ou boire montreront certains aspects des pratiques gastronomiques dans l'Antiquité à Marseille dont quelques vestiges alimentaires sont aussi présentés.

Tarifs : 9€/5€

Sur réservation au 04 91 55 36 00 / musee-histoire@marseille.fr

 

  • Conférences / Table-ronde

Auditorium du musée, en libre accès dans la limite des 200 places disponibles.

► Mardi 18 juin à 18h

« On n’a rien inventé ! Produits, commerce et gastronomie dans l’Antiquité romaine »


Conférence inaugurale par David Djaoui, archéologue au Musée départemental Arles Antique et chercheur associé au Centre Camille-Jullian/CNRS, commissaire de l’exposition « On n’a rien inventé ! Produits, commerce et gastronomie dans l’Antiquité romaine ». En présence de Christian Qui, restaurateur.

Programmée dans le cadre du cycle « Les mardis de l’Histoire ».

 

► Vendredi 5 juillet de 15h à 18h

Gastronomie au féminin : elles inventent et innovent ! Femmes chefs et femmes chefs d’entreprise

Table-ronde en présence de Vérane Frédiani, réalisatrice du documentaire « A la recherche des Femmes chefs », de Majda Alibrahim , fondatrice et chef du restaurant de spécialités syriennes Ashourya à Marseille, de Devaky Sivadasan, créatrice de mélange d’épices et chef du restaurant Mama Spice à Marseille, de Victoire Gouloubi, chef itinérant d’origine congolaise à Milan, Siny Samba, chef d’entreprise agroalimentaire, d’Ursula Heinzelmann, directrice du Oxford Food Symposium ...

Cette table-ronde réunira des femmes chef(fes) marseillaises et internationales, des femmes de nationalité étrangère cuisinant à Marseille, ainsi que des femmes chefs d’entreprise dans le food.

Elles interviendront sur plusieurs thèmes : les parcours et témoignages des femmes chefs, les femmes chefs d’entreprise dans la gastronomie, les investisseurs qui leur font confiance, le projet de jeunes filles voulant se lancer dans la cuisine, gastronomie à l’international.

Le propos sera conclu par un buffet /dégustation.

► Mercredi 11 septembre à 18h

L’Empire romain par le menu

par Dimitri Tilloi-D’Ambrosi, agrégé d’histoire, doctorant en histoire romaine (thèse : Cuisine et médecine à Rome : IIIe siècle av. J.-C. - Ve s. ap. J.-C.), auteur de l’Empire romain par le menu (Prix Anthony Rowley 2017).

Les repas dans la Rome antique évoquent immanquablement des débauches de nourriture et de boisson dans l’imaginaire collectif. Les clichés sur la table des Romains sont pourtant éloignés de la réalité historique. L’explication des enjeux socio-économiques, culturels et moraux du banquet permettent de briser certains mythes et de mieux comprendre ses normes.

► Mardi 15 octobre à 18h

Les animaux dans l'alimentation des Massaliètes et dans l'iconographie des vases grecs du VIe siècle av. J.-C.

Par Lucien François Gantès, archéologue municipal, musée d’Histoire de Marseille

L'étude ostéologique des restes osseux retrouvés en fouille permet à présent de connaître l'alimentation carnée des Massaliètes à l'époque grecque. Les contextes et les mobiliers archéologiques permettent de montrer des modèles de consommation différents, selon que l'on situe dans un habitat ou dans une aire sacrificielle. D'autre part, les premiers niveaux du VIe siècle av. J.-C. laissent entrevoir l'existence de pratiques alimentaires identitaires.

Enfin, la faune est aussi très présente dans l'iconographie des vases grecs de Marseille.

 

  • Projections

► Samedi 21 septembre à 20h30 (à la tombée de la nuit )

Ciné plein-air : Satyricon

de Federico Fellini, fiction, 1969, 135 mn

Satyricon présente une société romaine en pleine décadence, où orgies et autres festins sont courants, la morale y étant absente. Loin des reconstitutions historiques et autres péplums, Federico Fellini nous raconte les pérégrinations de deux jeunes parasites de l'époque néronienne, Encolpe et Ascylte.

Dans le cadre des Journées Européennes du patrimoine et de la 24e édition du Ciné Plein-Air Marseille. Lieu : Site archéologique du Port antique

Gratuit sur réservation obligatoire : sehhnces-speciales.fr

►Mardi 19 novembre à 18h

Le déjeuner sous l’herbe

de Laurent Védrine, Documentaire, 52’, 2011

Auditorium du musée, en libre accès dans la limite des 200 places disponibles

Des archéologues recherchent des vestiges enfouis dans le parc d’un château abandonné, en banlieue parisienne. Autour de ce chantier expérimental, des personnages facétieux évoquent le souvenir d’un événement gastronomique hors du commun.

La découverte des reliefs d’un grand banquet éclaire l’événement fondateur qui s’est déroulé ici le 23 avril 1983 : une performance spectaculaire de l’artiste suisse Daniel Spoerri qui avait convié le gotha de l’art contemporain à un déjeuner de tripes.

Une rencontre entre la science, la création, la mémoire et l’absurde, à l’occasion des premières fouilles archéologiques de l’art contemporain.

En présence du réalisateur et de Jean-Paul Demoule, Professeur émérite de protohistoire européenne à l’université Paris-1 Panthéon-Sorbonne et responsable de la fouille archéologique.

Dans le cadre du Mois du Film documentaire

  • Événement culinaire

En partenariat avec les Grandes Tables – I.C.I

►Samedi 21 et dimanche 22 septembre 2019

En continu de 9h30 à 23h le samedi / de 9h30 à 18h le dimanche

Dans le cadre de l’exposition « On n’a rien inventé !Produits, commerce et gastronomie dans l’Antiquité romaine », un échange a été initié entre le chef cuisinier Emmanuel Perrodin et Mireille Chérubini, cuisinière et auteur du livre « Latin de cuisine », pour réaliser une offre culinaire originale de gastronomie romaine au sein du site antique. A l'occasion de la réouverture du site du Port antique et des Journées Européennes du Patrimoine, une proposition culinaire « à emporter » sera proposée aux visiteurs. 

Tarifs : Offre à emporter de 5 à 11€

►Dimanche 22 septembre de 19h à 22h, mardi 24 et mercredi 25 septembre à 12h et à 19h

Banquets gréco-romain

À l’issue d’une visite de l’exposition On n’a rien inventé !, des convives pourront assister sur le site du Port Antique à un banquet singulier "gréco-romain" , concocté par Mireille Cherubini et Emmanuel Perrodin. Des lectures de textes en grec et latin sur le thème de la cuisine antique, une reconstitution d’un banquet de Platon à Néron, agrémenteront ce festin.

Tarifs : 40€ (billetterie digitick à partir du 20 août)

 

  • Au musée des Docks romains

Dolium Delirium
Installation video mapping en partenariat avec le festival Paréidolie
Samuel Rousseau (prix Marcel Duchamp en 2011) nous plonge dans une rêverie inspirée du passé antique de Marseille, grand port de commerce du vin en Gaule et en Méditerranée...

Commissariat : Julie Miguirditchian et le comité de pilotage de Paréidolie

Entrée libre
Du 15 juin jusqu’au 22 septembre 2019