Musée d'Histoire de Marseille

Musée d'Histoire de Marseille

VISITE COUP DE COEUR Le samedi 28 septembre

Dans le cadre de Allez savoir ! Festival des sciences sociales

Rencontre avec Jean-Noël Consalès urbaniste et géographe, maître de conférence à Aix Marseille Université, auteur de « Des jardins ouvriers au jardinage de rue : pour une géohistoire des jardins collectifs à Marseille » (2018).  In Situ. Revue des patrimoines, n°37, accessible en ligne ici .

Au sein des collections contemporaines du musée d’Histoire de Marseille.

Gratuit, accès dans la limite des places disponibles : jauge limitée à 20 personnes.
Réservations obligatoires auprès du musée d'Histoire de Marseille : 0491553600
ou : musee-histoire@marseille.fr

Retrouvez Jean-Noël Consalès à 15h à l'auditorium du musée dans la cadre de la table-ronde :Quel environnement dans l’assiette ? Les nouvelles formes de l’(in)sécurité alimentaire

VISITE COUP DE COEUR Le samedi 28 septembre

Dans le cadre de Allez savoir ! Festival des sciences sociales

Rencontre avec Jean-Noël Consalès urbaniste et géographe, maître de conférence à Aix Marseille Université, auteur de « Des jardins ouvriers au jardinage de rue : pour une géohistoire des jardins collectifs à Marseille » (2018).  In Situ. Revue des patrimoines, n°37, accessible en ligne ici .

Au sein des collections contemporaines du musée d’Histoire de Marseille.

Gratuit, accès dans la limite des places disponibles : jauge limitée à 20 personnes.
Réservations obligatoires auprès du musée d'Histoire de Marseille : 0491553600
ou : musee-histoire@marseille.fr

Retrouvez Jean-Noël Consalès à 15h à l'auditorium du musée dans la cadre de la table-ronde :Quel environnement dans l’assiette ? Les nouvelles formes de l’(in)sécurité alimentaire

Du 25 au 29 septembre 2019

Marseille accueille la première édition de ce nouveau festival !

Climat, biodiversité, paysage, nourriture, corps, genre, animalité, mobilisations…

De l’anthropologie à l’économie, en passant par l’histoire, la sociologie ou la philosophie, Allez savoir nous propose de remettre en question nos certitudes sur la nature en nous faisant entrer dans le jeu des sciences sociales.

Un festival proposé par l’Ecole des hautes études en sciences sociales - EHESS en partenariat avec la Ville de Marseille - Musées et Bibliothèques

 

Au programme au musée d'Histoire de Marseille : 10 rendez-vous à ne pas manquer !

-  Le jeudi 26 septembre

Visite coup de coeur à 11h30 : Gaulois, romains, Francais, Chinois ...

L'art et la manière de produire et de consommer le vin

Projection-débat à 12h30 : Château Pékin, un film de Boris Pétric

Conférence dérapante à 18h : Penser l'animal

Table-ronde à 19h30 : Qui a cueilli ma créme de jour ? ...

- Le samedi 28 septembre

Visite coup de coeur à 10h : La nature en ville. Du terradou marseillais aux jardins collectifs

Table-ronde à 11h30 : A quoi sert la notion de race en sciences sociales ?

Table-ronde à 15h : Quel environnement dans l'assiettre ? ...

Table-ronde à 17h : Sauvages ! L'appel de la forêt

- Le dimanche 29 septembre

Conférence Abécédaire à 11h : L'ail, vanille de Marseille, suivie d'un apéro Mundi

Table-ronde à 14h30 : Catégorie de sexe et d'âge : sociologie et biomédecine

Le festival, c'est aussi au Centre de la Vieille Charité, à Bibliothèque de l’Alcazar, au Cinéma La Baleine et à Montevideo
Découvrez tout le progamme : www.allez-savoir.fr
 
 

 

 

Du 25 au 29 septembre 2019

Marseille accueille la première édition de ce nouveau festival !

Climat, biodiversité, paysage, nourriture, corps, genre, animalité, mobilisations…

De l’anthropologie à l’économie, en passant par l’histoire, la sociologie ou la philosophie, Allez savoir nous propose de remettre en question nos certitudes sur la nature en nous faisant entrer dans le jeu des sciences sociales.

Un festival proposé par l’Ecole des hautes études en sciences sociales - EHESS en partenariat avec la Ville de Marseille - Musées et Bibliothèques

 

Au programme au musée d'Histoire de Marseille : 10 rendez-vous à ne pas manquer !

-  Le jeudi 26 septembre

Visite coup de coeur à 11h30 : Gaulois, romains, Francais, Chinois ...

L'art et la manière de produire et de consommer le vin

Projection-débat à 12h30 : Château Pékin, un film de Boris Pétric

Conférence dérapante à 18h : Penser l'animal

Table-ronde à 19h30 : Qui a cueilli ma créme de jour ? ...

- Le samedi 28 septembre

Visite coup de coeur à 10h : La nature en ville. Du terradou marseillais aux jardins collectifs

Table-ronde à 11h30 : A quoi sert la notion de race en sciences sociales ?

Table-ronde à 15h : Quel environnement dans l'assiettre ? ...

Table-ronde à 17h : Sauvages ! L'appel de la forêt

- Le dimanche 29 septembre

Conférence Abécédaire à 11h : L'ail, vanille de Marseille, suivie d'un apéro Mundi

Table-ronde à 14h30 : Catégorie de sexe et d'âge : sociologie et biomédecine

Le festival, c'est aussi au Centre de la Vieille Charité, à Bibliothèque de l’Alcazar, au Cinéma La Baleine et à Montevideo
Découvrez tout le progamme : www.allez-savoir.fr
 
 

 

 

Vendredi 13 septembre

De 9h30 à 12h30 à l'auditorium*

TELEMMe poursuit son hommage à Michel Vovelle lors de la prochaine journée du cycle Recherche & la Cité consacrée à Faire l’histoire de la mort hier et aujourd’hui

Cette journée entend rendre hommage à un des pionniers de l’histoire de la mort en France : Michel Vovelle (1933-2018), professeur à l’Université de Provence, mais aussi montrer la vitalité actuelle de ce champ de recherche.

Organisée par le groupe Façons d'être (Axe 1, groupe 3), elle réunira plusieurs générations d’historiens de la mort : Régis Bertrand reviendra comme témoin et comme acteur sur la naissance de cette histoire de la mort ; Bruno Bertherat, Stéphanie Sauget, Anne Carol présenteront leurs propres recherches autour du destin réel ou imaginaire des corps après la mort.

Consulter le programme de la matinée ici

L’après-midi sera consacré à une visite du cimetière Saint-Pierre de Marseille sous la conduite de Régis Bertrand, sur inscription (places limitées) auprès du laboratoire Telemme : 04 42 52 42 40

* Accès libre dans la limite des 200 places disponibles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visuel :  Paris, Père-Lachaise, 10e division. Au premier plan, Pleureuse de Milhomme, tombeau Gareau, première statue allégorique apparue dans le cimetière, vers 1815 ©Régis Bertrand (AMU, TELEMME)

Mercredi 28 août de 10h à 12h
L’amphore gravée

Les enfants gravent une amphore sur une plaque d’argile. L’atelier est précédé d’une visite de l'exposition temporaire "On n'a rien inventé ! Produits, commerce et gastronomie dans l'Antiquité romaine" où ils observent et apprennent les fonctions principales de cet objet si emblématique de l’Antiquité !
Enfants à partir de 8 ans accompagnés d’un adulte.

➤ Tarifs : Enfant : 4€ / adulte : activité gratuite + droit d’entrée au musée ( 9 € / 5 € ) Sans réservation.
 
Mercredi 28 août de 10h à 12h
L’amphore gravée

Les enfants gravent une amphore sur une plaque d’argile. L’atelier est précédé d’une visite de l'exposition temporaire "On n'a rien inventé ! Produits, commerce et gastronomie dans l'Antiquité romaine" où ils observent et apprennent les fonctions principales de cet objet si emblématique de l’Antiquité !
Enfants à partir de 8 ans accompagnés d’un adulte.

➤ Tarifs : Enfant : 4€ / adulte : activité gratuite + droit d’entrée au musée ( 9 € / 5 € ) Sans réservation.
 

Mercredi 21 août de 10h à 12h

Venez réaliser votre moule à gâteaux en argile
 

Les récipients alimentaires utilisés dans l’Antiquité !
Venez réaliser un petit moule à gâteau pour réaliser vos pâtisseries comme à l’époque Antique. En lien avec l'exposition "On n' a rien inventé ! Produits, commerce et produits dans l'Antiquité romaine".
Enfants à partir de 8 ans accompagnés d’un adulte.

➤ Tarifs : Enfant : 4€ / adulte : activité gratuite + droit d’entrée au musée ( 9 € / 5 € ) Sur réservation au 04 91 55 36 00 / musee-histoire@marseille.fr
 

Mercredi 21 août de 10h à 12h

Venez réaliser votre moule à gâteaux en argile
 

Les récipients alimentaires utilisés dans l’Antiquité !
Venez réaliser un petit moule à gâteau pour réaliser vos pâtisseries comme à l’époque Antique. En lien avec l'exposition "On n' a rien inventé ! Produits, commerce et produits dans l'Antiquité romaine".
Enfants à partir de 8 ans accompagnés d’un adulte.

➤ Tarifs : Enfant : 4€ / adulte : activité gratuite + droit d’entrée au musée ( 9 € / 5 € ) Sur réservation au 04 91 55 36 00 / musee-histoire@marseille.fr
 

Dimanche 18 août de 10h30 à 12h

Mercredi 21 août de 14h30 à 16h

Ateliers animés par Mireille Chérubini de Taberna Romana.

Visites de l’exposition proposées par un médiateur, suivies de la réalisation en atelier de deux recettes inspirées par la gastronomie romaine, à emporter ou à déguster sur place. Ouvert aux enfants à partir de 6 ans accompagnés d’un adulte.

Tarifs : 9 €/5 € / de 6 à 18 ans : 4 €

Sur réservation au 04 91 55 36 00 / musee-histoire@marseille.fr

Dimanche 18 août de 10h30 à 12h

Mercredi 21 août de 14h30 à 16h

Ateliers animés par Mireille Chérubini de Taberna Romana.

Visites de l’exposition proposées par un médiateur, suivies de la réalisation en atelier de deux recettes inspirées par la gastronomie romaine, à emporter ou à déguster sur place. Ouvert aux enfants à partir de 6 ans accompagnés d’un adulte.

Tarifs : 9 €/5 € / de 6 à 18 ans : 4 €

Sur réservation au 04 91 55 36 00 / musee-histoire@marseille.fr

En attendant la réouverture du site ...
Dimanche 18 août de 10h30 à 12h

Lors du chantier, depuis un point de vue en surplomb, la visite proposée décrypte les vestiges antiques, aborde la question de la transformation actuelle du site, les aspects patrimoniaux, de conservation et d’accueil et l’importance de la nouvelle végétalisation pour comprendre les différentes strates historiques apparaissant sur le site.

Tarif : gratuit

Sans réservation

Crédits visuel : Ville de Marseille

En attendant la réouverture du site ...
Dimanche 18 août de 10h30 à 12h

Lors du chantier, depuis un point de vue en surplomb, la visite proposée décrypte les vestiges antiques, aborde la question de la transformation actuelle du site, les aspects patrimoniaux, de conservation et d’accueil et l’importance de la nouvelle végétalisation pour comprendre les différentes strates historiques apparaissant sur le site.

Tarif : gratuit

Sans réservation

Crédits visuel : Ville de Marseille

Vendredi 27 août de 14h30 à 16h

Tarifs : 3 € / De 12 à 18 ans : 1,50 € / Moins de 12 ans : gratuit

* Sans réservation en juillet et août


A table avec les Marseillais, 7000 ans de bonnes manières…
 

Aux côtés de l’exposition « On n’a rien inventé ! », le service archéologique du musée d’Histoire de Marseille propose de dresser le couvert et de faire découvrir les us et coutumes liés à l’art de la table, à Marseille, de ses plus lointaines origines à nos jours. Cette présentation, en forme de clin d’oeil, est l’occasion de mettre en exergue quelques trésors cachés du musée d’Histoire et du dépôt de fouilles  archéologiques de la ville.

Chaque période a ses savoir-faire, ses savoir-vivre, ses ustensiles et sa vaisselle de cuisine et de table. Provenant pour la plupart de fouilles archéologiques, les objets sélectionnés, assiettes, pichets, écuelles, marmites…,
témoignent de l’évolution des moeurs culinaires.
Le choix d’une longue chronologie, du VIe millénaire av. J.-C. à l’aube du XXIe siècle, et le caractère « mondialisé » des contacts marseillais, est aussi l’occasion d’évoquer une histoire de l’alimentation méditerranéenne à travers quelques produits phares,
introduits progressivement à la table des Marseillais. Grains de blé, noyaux d’olives et de pêches, pépins de raisins et de figues, graines de courges, pommes de pins, vertèbres de thons, fleurs de tomates, sont autant de témoignages archéologiques et
historiques qui attestent l’arrivée de produits qui vont transformer durablement le régime alimentaire des Marseillais. Certains contenants certifient aussi de façon indirecte la consommation de nouveaux produits. L’apparition de la « tasse » à
Marseille, à la fin du XVIIe siècle, par exemple, révélerait la vulgarisation de la consommation du sucre, du café et du chocolat.

 
En matière de gastronomie, les Marseillais n’ont pas été en reste. « Soupe de poissons », « pieds et paquets », « bouillabaisse », « coquillages » ont constitué entre autres les spécialités de la ville. La « bouillabaisse », aujourd’hui célèbre dans
le monde entier, était à l’origine un plat de pauvre dont on se régalait au cabanon.
En s’embourgeoisant, elle est maintenant servie dans des plats de qualité. Il n’y a guerre que la pizza, introduite à Marseille par les Napolitains, qui garde son usage populaire et que l’on mange avec les doigts après en avoir acheté une part au camion-pizza…
inventé à Marseille par Louis Méritan en 1962 !

 
Une exposition-dossier conçue en partenariat avec l'INRAP
Commissariat :
Manuel Moliner et Ingrid Sénépart,
Service archéologique du Musée d’Histoire de Marseille
Collaboration scientifique :
Lucien-François Gantès
Anne-Marie D’Ovidio
Karima Torai
Service archéologique du Musée d’Histoire de Marseille
Véronique Abel
Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap)

Vendredi 27 août de 14h30 à 16h

Tarifs : 3 € / De 12 à 18 ans : 1,50 € / Moins de 12 ans : gratuit

* Sans réservation en juillet et août


A table avec les Marseillais, 7000 ans de bonnes manières…
 

Aux côtés de l’exposition « On n’a rien inventé ! », le service archéologique du musée d’Histoire de Marseille propose de dresser le couvert et de faire découvrir les us et coutumes liés à l’art de la table, à Marseille, de ses plus lointaines origines à nos jours. Cette présentation, en forme de clin d’oeil, est l’occasion de mettre en exergue quelques trésors cachés du musée d’Histoire et du dépôt de fouilles  archéologiques de la ville.

Chaque période a ses savoir-faire, ses savoir-vivre, ses ustensiles et sa vaisselle de cuisine et de table. Provenant pour la plupart de fouilles archéologiques, les objets sélectionnés, assiettes, pichets, écuelles, marmites…,
témoignent de l’évolution des moeurs culinaires.
Le choix d’une longue chronologie, du VIe millénaire av. J.-C. à l’aube du XXIe siècle, et le caractère « mondialisé » des contacts marseillais, est aussi l’occasion d’évoquer une histoire de l’alimentation méditerranéenne à travers quelques produits phares,
introduits progressivement à la table des Marseillais. Grains de blé, noyaux d’olives et de pêches, pépins de raisins et de figues, graines de courges, pommes de pins, vertèbres de thons, fleurs de tomates, sont autant de témoignages archéologiques et
historiques qui attestent l’arrivée de produits qui vont transformer durablement le régime alimentaire des Marseillais. Certains contenants certifient aussi de façon indirecte la consommation de nouveaux produits. L’apparition de la « tasse » à
Marseille, à la fin du XVIIe siècle, par exemple, révélerait la vulgarisation de la consommation du sucre, du café et du chocolat.

 
En matière de gastronomie, les Marseillais n’ont pas été en reste. « Soupe de poissons », « pieds et paquets », « bouillabaisse », « coquillages » ont constitué entre autres les spécialités de la ville. La « bouillabaisse », aujourd’hui célèbre dans
le monde entier, était à l’origine un plat de pauvre dont on se régalait au cabanon.
En s’embourgeoisant, elle est maintenant servie dans des plats de qualité. Il n’y a guerre que la pizza, introduite à Marseille par les Napolitains, qui garde son usage populaire et que l’on mange avec les doigts après en avoir acheté une part au camion-pizza…
inventé à Marseille par Louis Méritan en 1962 !

 
Une exposition-dossier conçue en partenariat avec l'INRAP
Commissariat :
Manuel Moliner et Ingrid Sénépart,
Service archéologique du Musée d’Histoire de Marseille
Collaboration scientifique :
Lucien-François Gantès
Anne-Marie D’Ovidio
Karima Torai
Service archéologique du Musée d’Histoire de Marseille
Véronique Abel
Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap)

La revue Marseille

83 ans d'Histoire(s)

Jusqu' au 8 septembre, en séquence 13 du musée d'Histoire de Marseille.

 

Elle existe depuis octobre 1936 ! Voilà 83 ans que la Revue Marseille, publication culturelle historique et patrimoniale enchante ses lecteurs, « raconte » la ville, dans un mouvement de balancier constant entre le passé et le futur. Qu’il s’agisse de faire le point sur de grands travaux archéologiques en cours (les fouilles de la Bourse et la réhabilitation du Jardin des Vestiges) de rendre hommage aux artistes (peintres provençaux et tant d’autres venus d’ailleurs, qui ont peint Marseille) d’évoquer la place prépondérante de Marseille dans l’histoire des régates, la revue s’appuie sur un bel équilibre, devenu sa marque de fabrique. Ouvrir les pages à des spécialistes (archéologues, universitaires…) qui font partager leur savoir dans les domaines de l’histoire, des arts, de la culture, de l’urbanisme et de l’architecture, des traditions et de l’art de vivre provençaux tout en faisant partager des trésors d’iconographie, souvent issus du fonds d’Archives de la Ville de Marseille.

L’exposition offre l’occasion de (re)nouer avec cette publication, reflet fidèle de 83 années de notre histoire commune.

La revue Marseille, une publication à découvrir ou à redécouvrir à l’occasion de cette exposition qui investit, pour l’été, la séquence 13 du musée d’Histoire de Marseille.

Entrée libre.

Musée d’Histoire de Marseille – 2, rue Henri-Barbusse – 13001 Marseille-Provence

Tél : 04 91 55 36 00

La revue Marseille

83 ans d'Histoire(s)

Jusqu' au 8 septembre, en séquence 13 du musée d'Histoire de Marseille.

 

Elle existe depuis octobre 1936 ! Voilà 83 ans que la Revue Marseille, publication culturelle historique et patrimoniale enchante ses lecteurs, « raconte » la ville, dans un mouvement de balancier constant entre le passé et le futur. Qu’il s’agisse de faire le point sur de grands travaux archéologiques en cours (les fouilles de la Bourse et la réhabilitation du Jardin des Vestiges) de rendre hommage aux artistes (peintres provençaux et tant d’autres venus d’ailleurs, qui ont peint Marseille) d’évoquer la place prépondérante de Marseille dans l’histoire des régates, la revue s’appuie sur un bel équilibre, devenu sa marque de fabrique. Ouvrir les pages à des spécialistes (archéologues, universitaires…) qui font partager leur savoir dans les domaines de l’histoire, des arts, de la culture, de l’urbanisme et de l’architecture, des traditions et de l’art de vivre provençaux tout en faisant partager des trésors d’iconographie, souvent issus du fonds d’Archives de la Ville de Marseille.

L’exposition offre l’occasion de (re)nouer avec cette publication, reflet fidèle de 83 années de notre histoire commune.

La revue Marseille, une publication à découvrir ou à redécouvrir à l’occasion de cette exposition qui investit, pour l’été, la séquence 13 du musée d’Histoire de Marseille.

Entrée libre.

Musée d’Histoire de Marseille – 2, rue Henri-Barbusse – 13001 Marseille-Provence

Tél : 04 91 55 36 00

Mercredi 28 août de 14h30 à 16h

Tarifs : 9€/5€ + 3 euros / De 12 à 18 ans : 1,50 € / Moins de 12 ans : gratuit.

Sur réservation au 04 91 55 36 00 ou musee-histoire@marseille.fr


On n’a rien inventé ! Produits, Commerce et gastronomie dans l’Antiquité romaine

Conçue par le Musée départemental Arles Antique en partenariat avec le musée d’Histoire de Marseille

Jusqu' au 24 novembre 2019

Dans le cadre de “Marseille-Provence 2019, année de la gastronomie en Provence”, le département des Bouches-du-Rhône propose des manifestations dans tout le territoire mettant à l’honneur les produits du terroir, les acteurs du monde agricole (vignerons, meuniers, oléiculteurs) et de la mer (pêcheurs) ainsi que les restaurateurs. À cette occasion, le Musée départemental Arles Antique et le musée d’Histoire de Marseille sont partenaires pour organiser l’exposition “On n’a rien inventé ! : Produits, commerce et gastronomie dans l’Antiquité romaine”. L’objectif est de mettre en valeur les producteurs et produits provençaux et/ou issus du pourtour méditerranéen en les ancrant dans un passé antique. De grandes collections françaises (musée du Louvre, musée d’Histoire de Marseille, musée Calvet, musée de Saint-Romain-en-Gal, centre Camille-Jullian, musée archéologique de Dijon, INRAP, DRASSM…) et étrangères (musée d’art et d’histoire de Genève…) sont sollicitées pour que tous les aspects du projet puissent être développés.

Tarifs : plein 9 € / réduit 5 €

Mercredi 28 août de 14h30 à 16h

Tarifs : 9€/5€ + 3 euros / De 12 à 18 ans : 1,50 € / Moins de 12 ans : gratuit.

Sur réservation au 04 91 55 36 00 ou musee-histoire@marseille.fr


On n’a rien inventé ! Produits, Commerce et gastronomie dans l’Antiquité romaine

Conçue par le Musée départemental Arles Antique en partenariat avec le musée d’Histoire de Marseille

Jusqu' au 24 novembre 2019

Dans le cadre de “Marseille-Provence 2019, année de la gastronomie en Provence”, le département des Bouches-du-Rhône propose des manifestations dans tout le territoire mettant à l’honneur les produits du terroir, les acteurs du monde agricole (vignerons, meuniers, oléiculteurs) et de la mer (pêcheurs) ainsi que les restaurateurs. À cette occasion, le Musée départemental Arles Antique et le musée d’Histoire de Marseille sont partenaires pour organiser l’exposition “On n’a rien inventé ! : Produits, commerce et gastronomie dans l’Antiquité romaine”. L’objectif est de mettre en valeur les producteurs et produits provençaux et/ou issus du pourtour méditerranéen en les ancrant dans un passé antique. De grandes collections françaises (musée du Louvre, musée d’Histoire de Marseille, musée Calvet, musée de Saint-Romain-en-Gal, centre Camille-Jullian, musée archéologique de Dijon, INRAP, DRASSM…) et étrangères (musée d’art et d’histoire de Genève…) sont sollicitées pour que tous les aspects du projet puissent être développés.

Tarifs : plein 9 € / réduit 5 €

Pages

S'abonner à RSS - Musée d'Histoire de Marseille